Empreinte toulouzen

Empreinte d'un couple sur l'écorce de bambou : Mathieu et Fanny de passage au jardin japonais de Toulouse

Pour Léo, Mathieu, Fanny (et bien d’autres toujours), le soleil gascon incite à ce besoin de laisser une trace de ses pérégrinations dans la ville rose, en inscrivant son nom, ou ceux de ses amours, sur les pierres des quais de la Garonne, du Canal du Midi, ou encore sur l’écorce d’un bambou dans un bout de Japon niché dans le jardin Compans Caffarelli.