les amoureux du Tage

Couple amoureux assis sur le quai face au Tage à Lisbonne : photo noir et blanc

Tu me plais, je crois que je t’aime, dit honnêtement José Anaiço. Tu me plais aussi, et je crois que je t’aime aussi, c’est pour cette raison que je t’ai embrassé hier, non, non, ce n’est pas tout à fait ça, je ne t’aurais pas embrassé si je n’avais déjà senti que je t’aimais, mais je peux t’aimer encore bien davantage.

Le Radeau de pierre
José Saramago