Chapeau d’indien ou tipi chinois ?

Dans les rochers se cachent tant bien que mal des villages d’indiens reconnaissables à leurs tipis ; parfois on distingue même leurs feux et fours à pain. D’autres les nomment des chapeaux chinois alors que les conchyliculteurs très terre à terre en matière de gastéropodes les baptisent patelles, bernicles, berniques ou encore lampottes.

Coquillage : patelles : Chapeau chinois

Alors TipiS d’indiens ou chapeaux de chinois ?

A chacun de croire ce qu’il veut, mais ces deux hypothèses se rejoignent sur un point : jamais personne n’a pu voir ou surprendre quelque indien ou chinois que ce soit sous ces chapeaux ou sous ces tentes ! Et le conchyliculteur dira ce qu’il voudra, mais de toute évidence pour répondre à cette question, il nous faudrait appartenir au monde des crabes et des bigorneaux pour avoir ce privilège de les rencontrer, ces indiens chinois, dans les profondeurs de la marée haute…

Coquillage : patelles : Chapeau chinois