Complainte au Tage

Il chante au fleuve comme on lance une bouteille à la mer

Il voyage en solitaire
Et nul ne l’oblige à se taire.
Il sait ce qu’il a à faire.
Il chante la terre.
Il reste le seul volontaire
Et, puisqu’il n’a plus rien à faire,
Plus fort qu’un armée entière,
Il chante la terre.
Mais il est seul.
Un jour,
L’amour
L’a quitté, s’en est allé
Faire un tour de l’autre côté
D’une ville où y’avait pas de place
Pour se garer

Gérard Manset
Il voyage en solitaire