Marché aux puces

L'observatrice

Marché aux puces de Bruxelles, un samedi d’automne pluvieux

Habituée des puces, elle y aime le désordre des colifichets étalés à même les pavés sur quelques bâches usées. Elle ne se lasse pas du plaisir de goûter de ses mains la texture rappeuse de ces bibelots surannés comme de ces livres aux pages odorantes d’encre vieillie et colorées d’humidité. Vendeur aux puces, il aime observer le badaud qui examine au sol son bazar. Il cherche souvent à deviner quelle sera la babiole que ce fouineur va saisir pour l’étudier sur toutes les faces et bien souvent la reposer sans mot dire.

L'homme des puces au parapluie

Dommage que ce jour là il pleuvait sur Bruxelles : caché sous son parapluie, il n’a pas vu la dame fureter quelques secondes dans son bric-à-brac. Demain dimanche, peut-être reviendra-t-elle fouiner en ces lieux et, qui sait, croiser son regard, pour peu que le soleil daigne se mettre de leur côté…