De fatigue et d’usure

Attente du posthume

Ultime confrontation avec soi-même, portes qui se ferment aux souvenirs, aucun refuge, même le sommeil se mue en errance éprouvante pour prolonger un peu plus  l’attente douloureuse du dernier voyage en solitaire.